www.nuitdorient.com

accueil -- nous écrire -- liens -- s'inscrire -- site

ARCHIVES  DES  TERRITOIRES

 

référence

date

auteur

titre

sujet

n1442 28/03/17 Jacques Obojtek Centenaire de la Déclaration Balfour

Un siècle s’est écoulé depuis la déclaration Balfour le 2 novembre 1917. Israël a aujourd’hui une terre, un Etat, un peuple qui au 1er janvier 2016 comptait 8.462.000 âmes. Hier il n’y avait pas de nation pour Israël, aujourd’hui ses terres sont disputées, demain Israël bénira les nations.
n1441 24/05/16 Victor Pérez Les Lois Internationales Confirment : la Palestine est Israélienne A l'heure où "tant d'amis de l'Etat d'Israël" poussent à la Paix, peu ou prou, autour des paramètres Clinton, il est temps d'examiner quels sont les droits de ce pays selon les lois internationales. Non pas pour se positionner contre un futur accord entre les deux belligérants, mais plutôt pour jauger les solutions proposées et faire la part des choses entre la propagande et la réalité.
n1440 28/04/16 David Hornik Les Etats Arabo-musulmans s'en Prennent à Israël, Etat qui les Protège Mardi, l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) a tenu une réunion "urgente" et "extraordinaire" à Jeddah, en Arabie Saoudite.
n1439 09/01/16 Ryan Bellerose Israël-Palestine : qui sont les Indigènes ? L’anti-Shlomo Sand, Ryan Bellerose, dirigeant et participant à de nombreux mouvements indiens du Canada et des Amériques explique pourquoi il est déterminant pour les causes indigènes que les droits du peuple juif soient reconnus sur sa Terre et pourquoi les Palestiniens ne sont pas légitimes à revendiquer plus que leur droit de présence de longue date.
n1438 16/02/16 Albert Soued Des Territoires, Pour ou Contre la Paix ? Après "la Guerre des Six Jours", l'ONU a adopté une résolution portant le N° 242 et stipulant les sept principales notions suivantes:
n1437 18/02/14 Shraga Blum Le "Territoire Occupé" de Galilée !

La question la plus importante qu’il faut se poser quand on parle d’un éventuel accord de paix avec les Arabes palestiniens est celle du "jour d’après".

Il convient d’envisager avec sérieux le scénario plus que plausible d’un réveil douloureux de la population israélienne qui réaliserait un peu tard que les Arabes palestiniens, malgré des accords qu’ils auraient signés, n’ont jamais eu l’intention de s’arrêter en si bon chemin.

n1436 25/12/13 Raphael Ahren Territoires : L’UE en Flagrant-Délit de Mensonge, au Sahara et à Chypre

Une occupation peut en cacher au moins deux à trois autres, qui ne posent aucun problème de conscience – très élastique -- à l’Union Européenne.

Pourquoi cette occupation serait-elle aussi différente de toutes les autres occupations ?

L’UE insiste sur le fait que ni les Turcs à Chypre, ni les Marocains au Sahara Occidental ne peuvent être comparés aux Israéliens en Judée-Samarie/Cisjordanie.

n1435 06/12/13 Jeffrey Goldberg Le Chaos du Moyen-Orient n'a rien à voir avec les Implantations

Lors d'une interview de Charles Gati pour le magazine Politico, Zbigniew Brzezinski, l'ancien conseiller à la sécurité nationale de Jimmy Carter, vient de prouver à nouveau la profondeur de sa foi religieuse.

Il rend grâce à son culte dans l'Église du "Linkage" (1), qui tient la politique d'implantation d'Israël en Cisjordanie pour la cause première de l'instabilité au Moyen-Orient et pour l'une des causes principales, sinon la première, des difficultés des États-Unis avec le monde musulman.

n1434 06/12/13 Emmanuel Navon Israël offre aux Bédouins de Généreuses Compensations pour les Terres qu'ils ont accaparées

 

Comment une question intérieure israélienne (un programme gouvernemental pour résoudre les litiges fonciers dans le désert du Néguev) est-elle devenue une affaire internationale qui attire l’ire du Parlement européen ? Pourquoi des manifestants s’opposant à la politique du gouvernement israélien dans le Néguev brandissent des drapeaux de l'OLP ? Et comment expliquer que Benjamin (“ Benny") Begin, un ancien Ministre et " Prince du Likoud » et co-auteur du « Plan Prawer-Begin” ait fourni aux ONG anti-israéliennes le scénario de rêve pour diffamer Israël dans les médias internationaux ?
n1433 14/08/13 Ashkel Lévy Les Implantations Juives sont-elles Illégales et un Obstacle à la Paix ? Les implantations juives sont qualifiées de façon éhontées par les européens de colonies, en méconnaissance totale du droit International et des résolutions 242 et 338 de l’ONU qui définissent ces territoires libérés par l’armée israélienne en 1967 de l’occupation Jordanienne comme des lignes de cessez le feu entre Israël et la Jordanie ! Mais en aucun cas entre Israël et une quelconque entité palestinienne qui n’existait pas à l’époque.
n1432 17/07/13 Dr Emmanuel Navon L'Europe Peut Avoir son Opinion, mais sans Travestir les Faits La Commission européenne annoncera officiellement vendredi que les institutions israéliennes opérant au-delà des lignes d'armistice de 1949 ne seront plus autorisées à demander des « subventions, des prix et des outils financiers » à l'Union européenne (UE). La conséquence de cette décision est que l'Université d’Ariel ainsi que les entreprises israéliennes qui opèrent au-delà de ces lignes d'armistice de 1949 seront interdits de participer au prochain programme de recherche et développement (R & D) européen, appelé Horizon 2020, qui sera lancé en 2014.
n1431 11/07/13 Robbie Sabel La Manipulation du Droit international dans la Campagne Juridique contre Israël Le respect du droit international en Israël est fort remarquable. Chaque requête est étudiée scrupuleusement dans les instances judiciaires et les autorités appliquent toujours à la lettre les accords internationaux signés et les engagements pris.
n1430 02/01/13 Hélène Keller-Lind Implantations et Constructions : le Washington Post remet les Pendules à l’Heure Le mot "constructions", constructions réelles ou simples projets, aura fait couler beaucoup d’encre et suscité bien des désapprobations, voire des condamnations dès lors qu’il s’agit des Territoires palestiniens disputés -- et non pas occupés comme ils sont souvent décrits à tort. Mahmoud Abbas se cabre même à ce sujet, les prenant xomme prétexte pour refuser obstinément de négocier avec Israël.
n1429 30/12/12 Raphaël Aouate Palestina, un Ouvrage Historique de 1695

Ce "Voyage en Palestine", a été écrit en 1695 par Hadrian Relandi et traite de la population qui composait alors le pays.

Il n’existait pas de "peuple palestinien", Gaza était alors à 50% juive et à 50% chrétienne

n1428 24/12/12 Michem Gurfinkiel Jérusalem, une Capitale Cartes sur Table

Benjamin Nethanyahu complètera-t-il la "couronne de Jérusalem" ?

Le 3 décembre dernier, le premier ministre israélien a annoncé que 3000 nouvelles unités d’habitation seraient construites dans la zone E1, à proximité de la cité-satellite de Maaleh Adoumim. C’est à dire à Jérusalem-Est, l’ancien secteur arabe de la Ville sainte, administré par la Jordanie entre 1948 et 1967.

n1427 13/12/12 Pacale Zonszain La Construction Illégale des Arabes en Israël À Jérusalem, en Galilée et dans le Néguev, les constructions pirates ne sont pas seulement un problème d’environnement. Elles sont un casse-tête politique et pour certains la preuve que la guerre d’Indépendance d’Israël n’est toujours pas terminée.
n1426 10/10/12 Moshe Sharon
Occupation ?Qui occupe quoi ?
Le mot "occupation" a été utilisé pendant de nombreuses années pour décrire le règlement d’Israël sur la Judée et la Samarie -- région connue sous l’appellation Cisjordanie -- ainsi que pour la bande de Gaza qu’Israël a conquises en 1967 pendant la guerre des Six jours, lorsqu’il a vaincu respectivement le Royaume hachémite de Jordanie et l’Egypte.
n1425 28/10/11 David Horowitz Le Partage de la Palestine et la Commission Peel En  1937 la Palestine était occupée par les britanniques qui, suite au démantèlement de l'Empire Ottoman avait reçu mandat de la Communauté Internationale d'administrer le pays jusqu'à ce qu'il se dote d'institutions qui le rendent capable d’accéder à l'indépendance.
n1424 08/06/11 Jonathan Simon Sellem Le Golan occupé… depuis 5000 ans par les Juifs Souvent les médias rapportent des informations à propos du plateau du Golan et quand ils en parlent, c’est toujours la même rengaine : « le Golan occupé puis annexé par Israël ». Bien entendu, personne ne prend la peine de vérifier ces phrases toutes faites. C’est d’ailleurs tellement plus simple de répéter une erreur commune que de prendre le risque de dire une vérité qui dérange.
n1423 30/12/09 Danny Ayalon DANS LES TERRITOIRES EN LITIGE, ISRAËL A DES DROITS La récente déclaration de la nouvelle responsable européenne des relations étrangères Catherine Ashton, critiquant Israël, a une fois de plus attiré l'attention du monde sur Jérusalem et les implantations. Mais cela ne signifie pas que l'on ai compris vraiment les droits d'Israël sur un territoire en litige, qu'on appelle improprement "territoire occupé".
n1422 20/08/09 Edwin Blake

LA TRAHISON DE LA FRANCE & LA NAQBA DU 24/07/1920

Les événements qui ont modelé le siècle au Moyen Orient

Après la 1ère Guerre Mondiale, les Arabes considéraient la Palestine comme un marécage à moustiques et l'Irak comme une province négligée de l'ex-Empire ottoman, mais riche en un produit dont l'Occident avait grand besoin, le pétrole. Ce que les Arabes voulaient surtout c'était la Syrie et les villes saintes de la Mecque et de Médine.
n1421 06/08/09 Moshe Dann UNE DECISION SECRETE DE LA CROIX ROUGE ERIGEE EN LOI INTERNATIONALE !

En 1967, dans une guerre défensive (1), Israël a conquis les hauteurs du Golan contre la Syrie, la Péninsule du Sinaï et la bande de Gaza contre l'Egypte, Jérusalem, la Judée et la Samarie contre la Jordanie. Israël était menacé d'un 2ème holocauste et, à l'époque, peu de gens avaient mis en question ses conquêtes. Personne ne parlait d'un état Palestinien et il n'y avait pas de "peuple palestinien" (2).

n1420 17/11/08 Pierre Lefebvre

LES ANCETRES DE BOLE-RICHARD - PALESTINIENS & PHILISTINS

Un archéologue israélien a découvert un minuscule fragment de poterie, à 20 kilomètres de Jérusalem, sur lequel figure une inscription en hébreu. Il s’agirait du plus ancien texte hébreu, remontant à 3 000 ans. Il a été trouvé sur le site d’une forteresse qui aurait appartenu à l’ancien royaume juif de Judée à l’époque du roi David. Même si certains historiens mettent en doute l’importance du royaume de David, ils sont en revanche tous d’accord pour dire que celui-ci aurait vécu aux environs de l’an mil AVANT Jésus-Christ. Ce qui nous fait à peu près 3000 ans.
n1419 14/03/09 Bernard Atlan ISRAËL ET LES PAYS ARABES-Superficie et population Dans le tableau ci-dessous, je vous indique la superficie ainsi que la population des différents pays arabes, tout comme je le fais pour Israël afin que vous puissiez apprécier qui est le grand Monstre
n1418 20/05/07 Collectif Israélien avec Ouzi Landau JERUSALEM, LES FAITS Le peuple d'Israël fête cette année les 40 ans de la réunification de Jérusalem et se dédie à la sécurité de sa capitale éternelle. Les faits ci-dessous sont rappelés à tous les amis d'Israël comme à ses ennemis.
n1417 28/12/06 Albert Soued DANGER ! L'IMAGINATION DEPASSE LA RAISON

Les fondateurs du nouvel Etat avaient le choix entre plusieurs désignations pour cet Etat, Palestine, Israël, Nouvelle Judée... Ils ont choisi le nom générique d'une nation et de celui du royaume du Nord dispersé, Israël. Les terminologies "Nouvel Israël" ou même "Nouvelle Judée" auraient été plus réalistes. Car il ne faut pas perdre de vue que peu de gens dans le monde savent qu'Israël était une nation d'il y a 3500 ans et un royaume d'il y a 3 000 ans qui a duré 3 siècles pour une partie et 11 siècles pour une autre. Il s'agit donc bien d'une renaissance d'un état et non de sa création. Et c'est ce qui semble effrayer aujourd'hui d'éminents arabes comme Ahmed Sheikh…et beaucoup d'autres, vivant dans l'imaginaire de leur religion et de leur culture, et ne se rendant pas compte qu'Israël est une réalité pérenne qui peut les aider à s'émanciper.

 

n1416 17/11/06 Joel Fishman POLITICIDE OU PARTITION ? MALENTENDUS DE LA SOLUTION FONDEE SUR DEUX ÉTATS A l'image des zigzags d'un ourlet, voila que le thème de la "solution fondée sur deux-États" est à nouveau à la mode. Au début novembre, le Président Bush a déclaré qu'il était " personnellement engagé " dans une démarche visant à la création d'un État palestinien en Judée, en Samarie, et à Gaza, parce que la survie d'Israël en dépend. Par conséquent, il s'est défini comme "l'artisan de la solution fondée sur deux-États ".
n1415 05/06/06 Bertrand Ramas Muhlbach REFLEXIONS SUR LA NOTION DE "FRONTIERES DE 1967" Les dissensions actuelles au sein des institutions palestiniennes portent sur le point de savoir s'il convient ou non d'établir un territoire palestinien sur les " frontières de 1967 " tel que le suggèrent des prisonniers palestiniens incarcérés dans les prisons israéliennes.
n1414 01/09/05 Mario Koskas Y AURA-T-IL DES JUIFS EN PALESTINE ? Et le droit du sol qui a primé en Afrique du Sud doit primer dans le Moyen Orient pacifié dont tout le monde rêve, à part les fanatiques. Là bas les fanatiques ont dû plier devant la nouvelle réalité parce que Mandéla n'a surtout pas imposé aux blancs la fameuse alternative du FLN algérien imposée aux pieds-noirs : la valise ou le cercueil

n1413 

Oct 04

Rav Léon Askénazi-Manitou 

LA DESCENDANCE D'ABRAHAM, LA RIVALITÉ ISAAC-ISMAËL

 

Or un des graves problèmes que nous avons à résoudre en notre temps, c'est la revendication de la terre d'Israël par Ismaël. Et c'est intentionnellement que je dis cela en termes bibliques, directement, car il ne s'agit pas seulement d'un conflit politique, comme se complaisent à le présenter diplomates, historiens et journalistes. Il s'agit d'une histoire qui a commencé avec la famille d'Abraham et qui est la revendication de la terre d'Israël par Ismaël.  

n1412 

Sept 04

Luc HAFNER 

QU’EST-CE QUE LA PALESTINE ?

 

Israël existe en droit international et le peuplement juif de la Palestine est en conformité avec les décisions de droit international, déterminées d’abord par la Société des Nations et ensuite par l’ONU.

La non-reconnaissance d’Israël par les pays arabes est en fait une stupidité et une suite d’erreurs qui n’auront jamais permis d’aboutir. Ils n’ont jamais su reconnaître Israël lorsqu’il le fallait.

Le refus à Camp David en 2000 des propositions Clinton-Barak a été une erreur tragique d’Arafat.  

n1411

15/07/04 

Zalman Shoval 

DÉSENGAGEMENT ISRAÉLIEN, RÉENGAGEMENT AMÉRICAIN

 

4. Aux yeux de nombreuses personnes favorables au plan de désengagement de Gaza, la principale justification de ce plan est l'assurance d'un soutien américain aux positions israéliennes, c'est à dire l'annexion de la partie de la Cisjordanie qui comprend de fortes implantations juives et l'installation des "réfugiés palestiniens" dans les lieux où ils se trouvent. Sans le soutien américain, confirmé par une "lettre" de George W Bush, il n'y aurait jamais eu de plan de désengagement. Il y a néanmoins de nombreux Israéliens qui pensent que le statu quo actuel est plus sûr qu'un désengagement, d'autant plus que le soutien américain ne s'avère pas assez "ferme". 

n1410 

22/03/04

Daniel Pipes 

SHARON S´ÉGARE SUR LES IMPLANTATIONS

 

Une souveraineté sans contiguïté: Des juifs vivant sur des terres séparées physiquement d'Israël pourraient vivre sous gouvernement israélien.
Une souveraineté palestinienne: Une fois que les Arabes palestiniens accepteront vraiment la présence sioniste, les juifs installés dans les territoires pourront vivre sous un gouvernement palestinien.

n148 

17/02/04

Amos Gilboa 

QUE L'ÉGYPTE REPRENNE GAZA!

 

Secondo, la bande de Gaza devrait être rattachée d'une manière ou d'une autre à l'Egypte.  La nouvelle "réalité stratégique" devrait associer le sort des habitants de Gaza, avec celui de leurs voisins arabes immédiats, les Egyptiens. L'Egypte fera en sorte que le Hamas ne prenne pas le pouvoir à Gaza.

Tertio, la bande de Gaza évacuée deviendra un test pour la communauté internationale et notamment pour le quartet, ainsi que pour l'Autorité Palestinienne. Pourront-ils réussir son développement?… 

n149

15/12/03

Maître Yossi Fuks

POURQUOI DÉPLACER DES POPULATIONS ?

Mais quand il est question de transférer des Juifs de la Terre de leurs ancêtres, du berceau historique du Peuple d’Israël, dont aucune nation ne peut se réclamer, ce n’est plus un crime de guerre ! C'est quoi alors ?  Cela s'appelle de l'épuration ethnique !

 L’implantation  de la population – le yishouv - a  émergé bien des années avant la création de l’Etat d'Israël en 1948.  C’était une implantation toute neuve qui fleurissait, mais aussi une nouvelle sorte de Juif qui apparaissait:  "le Juif du yishouv,  devenu productif, créateur, retournant à la terre pour s’y enraciner, pour la faire produire  et pour en sortir lui-même grandi "  

n146 

 Déc 03

Sidney Zion 

LE PROBLÈME PALESTINIEN : UNE AFFAIRE DE NOM

 

Ces frontières ont été universellement reconnues depuis la fin de la 1ère guerre mondiale jusqu'en 1946 quand la Grande Bretagne créa par ordonnance le Royaume indépendant de Transjordanie, retranchant ainsi 4/5 de Palestine et les remettant aux arabes, en violation totale du mandat accordé sur les territoires par la Société des Nations.
Dans les années qui suivirent, la Jordanie a été reconnue comme une nation séparée et distincte de la Palestine, sa seule relation étant le rôle de principal "pays d'accueil" pour les palestiniens réfugiés, déplacés par la création d'Israël.

n147 

Nov 03

 David Ruzié

56 ANS PLUS TARD - UN AUTRE POINT DE VUE SUR LE CONFLIT ISRAELO-ARABE

Et lorsqu’on parle de la « colonisation » par Israël, on omet généralement d’évoquer l’annexion de la Cisjordanie par la Transjordanie en 1949 et on ne pose pas la question de savoir pour quelles raisons, entre 1949 et 1967, le mouvement nationaliste palestinien ‑ pour autant qu’il existât à l’époque ‑ n’a pas réclamé à l’Egypte et à la Jordanie la création d’un Etat palestinien sur ces territoires. Bien évidemment, on se garde, également, de rappeler, le « triple non » du sommet arabe de Khartoum, en 1967, à la proposition israélienne de restituer les territoires placés sous l’autorité israélienne au terme de la Guerre de six jours.

n145 

25/07/03

Evelyne Gordon 

DES FAITS ÉLOQUENTS

Depuis que les accords d'Oslo ont été signés, 140 000 Palestiniens ont demandé et obtenu la nationalité Israélienne, sous la procédure de réunion des familles, et des milliers d'autres demandes attendent d'être entérinées. De plus le ministère de l'Intérieur estime que plus de 100 000 clandestins vivent déjà en Israël (cf Lod, Haifa…), malgré la guerre d'usure qu'ils mènent contre Israël depuis 3 ans et malgré les risques qu'ils prennent. Utilisant la fraude et les mariages fictifs, des milliers de Palestiniens ont réussi aussi à obtenir des cartes de résidence à Jérusalem Est leur permettant de vivre et de travailler en Israël et de bénéficier de la Sécurité Sociale! 

n142 

20/06/02 

 Charles Krauthammer

PLUS DE VIOLENCE GARANTIE !

Souvenez-vous! La "mantra" répétée à Israël pendant des dizaines d'années était "la terre contre la paix". Il s'est avéré qu'Arafat voulait la terre, mais à Camp David, comme toujours, il refusa de faire la paix. La raison pour laquelle des innocents meurent chaque jour n'est pas l'occupation de la terre, mais parce que le Palestiniens croient qu'ils pourront avoir la terre sans la paix (comme le H'ezbollah au Sud Liban).

n144 

Janvier 02 

Joseph Farah 

LES JUIFS N'ONT PRIS LA TERRE DE PERSONNE

 

Dire que les Israéliens ont déplacé qui que ce soit est un énorme et flagrant mensonge dans d'une longue série de mensonges et de mythes qui ont amené le monde au point où il est prêt à commettre, encore une fois, une autre grande injustice envers les Juifs.  

n143 

20/12/01 

Limor Livnat

ISRAËL  : MA PART DE VÉRITÉ

L'immigration juive en terre d'Israël, qui s'intensifia dès 1881, contribua à un essor économique sans précédent. Cet essor attira une immigration arabe massive en provenance des autres provinces de l'Empire ottoman. La terre d'Israël (baptisée "Palestina" par l'Empire romain et rebaptisée "Palestine" par ses descendants anglo-saxons) était quasiment vide et désolée avant les grands mouvements migratoires de la fin du XIXe siècle, comme en témoignèrent tous les archéologues et écrivains qui la visitèrent à l'époque. 

n141 

15/10/91

Albert SOUED 

DES TERRITOIRES, POUR OU CONTRE LA PAIX ?

Nous avons exhumé un article datant du 15/10/1991, écrit entre "Madrid et Oslo", après la guerre du Golfe, et paru dans la revue Mouvement du MJLF au printemps 1992, parce que les causes fondamentales du conflit israélo-arabe restent les mêmes, avec les mêmes acteurs, les mêmes enjeux et les mêmes menaces, l'intermède d'Oslo ayant compliqué un peu plus la situation, en rapprochant les menaces pesant sur Israël, avec un régime terroriste aujourd'hui organisé au sein du pays, alors qu'il était en dehors et Saddam Hussein encore plus près de son objectif d'avoir des armes atomiques et bactériologiques efficaces… pour faire chanter le monde libre et détruire Israël.

 

Vers le Haut

© www.nuitdorient.com par le groupe boaz,copyright autorisé sous réserve de mention du site