www.nuitdorient.com

accueil -- nous écrire -- liens -- s'inscrire -- site

La Subversion Islamique en Amérique

Par Amil Imani

American Thinker - 25/6/19

Texte en anglais ci-dessous

Jamais, dans mes rêves les plus fous, je n'aurais imaginé que notre beau et moderne pays, l'Iran, tomberait entre les mains d'extrémistes musulmans qui ne possédaient pas un iota d'humanité. Jamais dans mon rêve le plus fou, je n'ai imaginé que je ne reverrais probablement jamais le pays de ma naissance. Pendant mon adolescence en Iran, la vie était pleine de joie, d'excitation et de bonheur. L'Iran étai un pays en développement. Malgré sa croissance rapide et les obstacles rencontrés, presque tous les Iraniens vivaient dans un conte de fées. La vie était belle, et les rêves étaient réels. Beaucoup d'entre nous vivions dans un véritable rêve iranien - jusqu'à la résurrection de l'idéologie maléfique de l'Islam par des hommes vils d'Allah. En 1979, le rêve iranien s'est transformé en quatre décennies de cauchemars islamiques.

Dès ce jeune âge, j'ai profondément méprisé l'Islam et tout ce qui l'accompagnait. Je n'y ai jamais vu une religion divine ou une voie spirituelle. J'avais assez de bon sens en moi pour faire mes propres recherches. J'ai trouvé plus que ce que je cherchais.

La première chose que j'ai apprise, c'est que l'Islam est un envahisseur et l'ennemi de l'humanité. La violence et le sang sont au cœur de cette idéologie de la haine. Je me suis fait la promesse qu'une fois adulte, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour dénoncer cette fraude religieuse.

Quand la révolution a commencé, j'ai été l'un des chanceux qui ont été acceptés et ont déménagé aux États-Unis pour continuer mes études, loin de l'Islam. Je ne savais pas que l'Islam me suivrait ici !

Le « rêve américain » a toujours été un aliment de base de la culture américaine simplement parce que tout le monde peut avoir le « rêve américain » avec un peu de travail. De nos jours, quand on en parle, on parle souvent de la première moitié du XXe siècle. Malgré cela, le rêve américain est tout aussi pertinent pour la culture américaine aujourd'hui qu'il l'était au siècle dernier. Les politiciens sont connus pour avoir abusé de cette expression pendant leurs campagnes électorales. En réalité, les rêves des deux pays ne sont qu'un lointain souvenir.

Quitter l'Iran

Une fois que j'ai quitté l'Iran, mon combat contre ce dogme de haine et de violence a commencé. J'ai décidé d'attirer l'attention sur le danger imminent d'un Islam expansionniste et théocratique dans le monde civilisé. Ayant été témoin de première main des horreurs et de l'indignité que la doctrine islamique inflige aux personnes qu'elle subjugue, j'étais déterminé à faire ma part dans la lutte contre cette idéologie d'oppression, de haine et de violence.

En termes simples, si je laisse l'Islam exister, l'Islam ne me laisse pas exister. L'Islam ne vit pas selon les mêmes règles de réciprocité. L'Islam ne reconnaît pas mes droits et ceux de tous les non-musulmans. La punition pour avoir quitté l'Islam est la mort.

"Tuez quiconque change de religion " (Sahih al-Bukhari 9:84:57).

Le silence des responsables américains est assourdissant

Les Américains ont toujours été gentils et généreux envers les étrangers. Ils ne préjugeaient pas de la suite lorsqu'ils ont ouvert la porte à l'ennemi le plus grand dans leur pays. L'islam est en marche, et il vise à détruire tout ce qui s'y oppose. Ce n'est pas de l'islamophobie qu'il s'agit, comme le prétendent de nombreux musulmans et leurs apologistes. Une phobie est une peur irrationnelle sans fondement. La mise en garde contre le danger de l'islam est fondée sur des faits irréfutables, et elle est non seulement rationnelle, mais aussi éthiquement impérative.

Avec l'arrivée massive de musulmans en Amérique, notre culture et notre mode de vie sont transformés à jamais. Aujourd'hui, la plupart des Américains savent que l'islam est incompatible avec nos lois et la Constitution américaine. Encore une fois, rien n'est fait officiellement pour lutter contre cela.

Les islamistes, en chiffres absolus, finiront par pouvoir voter contre la démocratie dans de nombreux pays. Ils éliront des musulmans à tous les postes d'influence locale, qui élaboreront et appliqueront la politique selon le Coran. Une fois qu'ils ont le contrôle d'une ville, ils commencent à établir la charia informelle, et il n'y a rien que le gouvernement puisse (ou veuille) faire à ce sujet.

Curieusement, nos élus ont complètement ignoré l'islamisation des villes européennes. De nombreux élus européens, agissant par peur, ont accordé aux musulmans le droit d'établir leurs propres gouvernements fantômes à l'intérieur des frontières de pays comme la Suède, l'Angleterre, les Pays-Bas, la France et la Belgique, où ils contrôlent leur propre population par la charia, sans aucune responsabilité.

Subversion islamique

Les musulmans en Occident réalisent qu'il est plus facile de changer l'Amérique par la subversion (jihad furtif) que par le jihad violent.

En un mot, la subversion c’est "chercher ou avoir l'intention de renverser un système ou une institution établi". L'idéologie islamique, par exemple, dans son ensemble, est un élément subversif dont le but est de vaincre, d'anéantir ou de déstabiliser un système établi ou existant, en particulier un gouvernement légalement constitué ou un ensemble de convictions.

Partout au pays, les écoliers sont endoctrinés et reçoivent un enseignement de propagande qui fait l'éloge de l'islam, tandis que le christianisme et les autres religions sont réprimés.

Andrew Bostom, dans un commentaire puissant, " la Subversion de l’Amérique : Du communisme à l'islam," magnifiquement, à travers un exposé véridique et une comparaison historique, a exprimé la subversion en Amérique.

Actuellement, l'islam fait des incursions dans des pays traditionnellement non musulmans, où il commence à s'enraciner profondément et à rivaliser avec les lois et les cultures de ses hôtes. Les musulmans profitent de la liberté que leur offrent les démocraties. Ils utilisent les mêmes dispositions de la loi qui visent à protéger et à renforcer la liberté afin de renverser la démocratie et la liberté. Aujourd'hui, notre pays est confronté à un ennemi redoutable, le cheval de Troie appelé Islam. En raison de ce danger évident, il est impératif de revoir la Constitution des États-Unis et de voir si la liberté de religion permet aux musulmans d'enfreindre d'autres lois américaines.

La subversion islamique ne se limite pas aux États libéraux. Le Texas, l'État le plus conservateur de l'Union, est complètement non défendu avant la subversion islamique. Personnellement, j'ai été témoin du fait que les politiciens des deux camps sont silencieux ou apaisent ouvertement les musulmans, par crainte d'être qualifiés d'islamophobes ou de racistes. Nous, le peuple, élisons nos dirigeants et nous les tenons responsables de leurs actes pour qu'ils soient honorables. Mais ils refusent de respecter leur serment d'office et de défendre la Constitution sur laquelle ils ont juré.

Malheureusement, une grande ignorance règne dans ce domaine. Les experts universitaires, les journalistes de gauche et les apologistes islamiques engagés, mieux connus sous le nom d'"idiots utiles", proclament que l'islam est une religion de paix et que la grande majorité des musulmans ne participent à aucun plan ou action des radicaux.

Alors comment arrêter cette séquence d'événements ? Comment notre gouvernement, qui a si efficacement protégé les droits des religions pacifiques, peut-il nous protéger d'un gouvernement agressif ? Bonne question !

Je crois que l'idéologie djihadiste du XXIe siècle représente une menace bien plus grande pour les démocraties occidentales que l'idéologie communiste représentée au XXe siècle.

Islamic Subversion in America

By Amil Imani

American Thinker - 25/6/19

Never in my wildest dreams did I envision that our modern and beautiful country, Iran, would fall into the hands of Muslim extremists who did not possess one iota of humanity. Never in my wildest dream did I envision that I would likely never see the country of my birth again. During my teenage years in Iran, life was full of joy, excitement, and happiness. Iran was a developing country. Despite its rapid growth and the obstacles it faced, almost all Iranians lived in a fairy tale. Life was beautiful, and dreams were real. Many of us were living in a real Iranian dream — until the resurrection of the evil ideology of Islam by vile men of Allah. In 1979, the Iranian dream turned to four decades of Islamic nightmares.

 

From that young age, I deeply despised Islam and everything that came with it. I never saw it as a divine religion or a spiritual path. I had enough sense in me to do my own research. I found more than I was looking for.

 

The first thing I learned was that Islam is an invader and the enemy of humanity. Violence and blood are at the core of this ideology of hate. I made myself a promise that once I grew up, I would do everything within my power to expose this fraud of a religion.

 

When the revolution began, I was one of the lucky ones who was accepted and moved to the United States to continue my education, far away from Islam. Little did I know that Islam would follow me here!

 

The American dream has always been a staple of American culture simply because everyone can have the American dream with a little hard work. Nowadays, when people speak of it, they often refer to the first half of the 20th century. Despite this, the American dream is just as relevant to American culture today as it was in the last century. Politicians are notorious for overusing this phrase during their campaigns. Realistically, both countries' dreams are just a distant memory. 

 

Leaving Iran

 

Once I left Iran, my battle with this dogma of hate and violence began. I decided to raise the clarion call about the imminent danger of expansionist, theocratic Islam throughout the civilized world. Having witnessed firsthand the horrors and indignity that Islamic doctrine visits on people it subjugates, I was determined to take it upon myself to do my part in defeating this ideology of oppression, hate, and violence.

 

Simply put, if I let Islam be, Islam doesn't let me be. Islam doesn't live by the same rules of reciprocity. Islam doesn't recognize my rights and the rights of all non-Muslims. The punishment for leaving Islam is death.

 

"Kill whoever changes his religion" (Sahih al-Bukhari 9:84:57).

 

US Officials' Silence Is Deafening

 

American people have always been kind and generous to foreigners. They haven't a clue that they opened the gate to the greatest enemy into their land. Islam is on the march, and it aims to destroy anything and anyone who stands in its way. Sounding the clarion call is not Islamophobia, as many Muslims and their apologists claim. A phobia is a baseless irrational fear. Warning of the danger of Islam is based on irrefutable facts, and it is not only rational, but ethically imperative.

 

With the arrival of massive numbers of Muslims to America, our culture and our way of life are forever transformed. By now, most Americans know that Islam is incompatible with our laws and the U.S. Constitution. Again, nothing is being done officially to combat that.

 

Islamists, by sheer numbers, eventually will be able to vote out democracy in many countries. They will elect Muslims to all positions of local influence, who will create and enforce policy according to the Quran. Once they have control over a town, they will begin to establish informal sharia, and there's nothing the government can (or will want to) do about it. 

 

Oddly enough, our elected officials have completely ignored the Islamization of European cities. Many European elected officials, acting out of tremendous fear, have granted Muslims the right to establish their own shadow governments within the borders of countries like Sweden, England, the Netherlands, France, and Belgium, where they control their own population via sharia law without any accountability.

 

Islamic Subversion

 

Muslims in the West realize that it is easier to change America through subversion (stealth jihad) than through violent jihad.

 

In a nutshell, subversion is "seeking or intending to subvert an established system or institution." Islamic ideology, for example, in its entirety is a subversive element whose goal is to defeat, obliterate, or destabilize an established or existing system, especially a legally constituted government or a set of beliefs.

 

Across the country, schoolchildren are being indoctrinated and taught propaganda that praises Islam, while Christianity and other religions are being put down. 

 

Andrew Bostom, in a powerful commentary, "American Subversion: From Communism to Islam," beautifully, through a truthful exposé and historical comparison, has expressed subversion in America. 

 

Presently, Islam is making inroads in traditionally non-Muslim lands, where it is beginning to run deep roots and vie with the laws and cultures of its hosts. Muslims are taking advantage of the freedom democracies provide. They use the same provisions of the law that are intended to protect and enhance liberty in order to subvert democracy and freedom. Today, our country is faced with a formidable enemy in the Trojan horse called Islam. This clear danger makes it imperative to revisit the U.S. Constitution and see if freedom of religion gives Muslims a license to break other American laws.

 

Islamic subversion is not limited to liberal states. Texas, the most conservative state in the Union, is completely undefended before Islamic subversion. I personally have witnessed the fact that politicians on both sides either are silent or openly appease Muslims for the fear of being characterized as Islamophobic or racist. We, the people, elect our leaders, and we hold them accountable to be honorable. But they refuse to stand by their oath of office and defend the Constitution they swore on. 

 

Sadly, a vast ignorance prevails in this sphere. Academic pundits, leftist journalists, and hired Islamic apologists, better known as "useful idiots," proclaim that Islam is a religion of peace and that the great majority of Muslims are not party to any plans and actions of radicals.

 

So how do we stop this sequence of events? How can our government, which has so effectively protected the rights of peaceful religions, protect us from an aggressive one? Good question!

 

I believe that the jihadist ideology in the 21st century represents a far greater threat to Western democracies than the communist ideology represented in the 20th century. The link between the two ideologies is that both are totalitarian and subversive.Source: https://www.americanthinker.com/articles/2019/06/islamic_subversion_in_america.html