Information sur des sujets sensibles

Information sur le Moyen- Orient

Les 50 derniers articles

site d'information sur l'obscurité qui a envahi l'Orient et site de recueil des étincelles éparses

nuitdorient.com

accueil -- nous écrire -- liens -- s'inscrire -- site


moyen orient info ------les 50 derniers articles

Tsedek-Info d'Israël n° 118 -- juillet-août 2016

Pot Pourri Politique sans Périodicité ni Priorité - n° 166- le 29/05/16

Zorro, le Messie ?

Par Albert Soued, écrivain, http://symbole.chez.com pour www.nuitdorient.com

10/05/16

Jamais les mois qui ont précédé la Pâque, et surtout le mois d'avril, n'ont été aussi odieux pour le Judaïsme et pour Israël. Les "nations", surtout européennes, se sont déchaînées, sans raison évidente ni sérieuse, contre les Juifs, qu'ils soient en Israël ou en diaspora. Le pape, l'Unesco, l'Onu, des Universités et des Ong d'Occident, et tutti quanti ont fait écho aux vociférations des dirigeants arabes, iraniens ou turcs qui, depuis fort longtemps, ne cherchent qu'à ôter toute légitimité à la nation juive, pour mieux l'éliminer à terme. Comment se fait-il que soudain et sans provocation, un concert de voix perverses en Occident se fait l'écho des voix tonitruantes et chaotiques du Moyen Orient ?

Il se trouve qu'il y a une trentaine d'années, j'avais commenté sommairement sur le plan symbolique une prémisse des temps messianiques, la guerre de Gog et Magog, prévue dans les textes bibliques. Je reprends ce texte ici (http://symbole.chez.com/gog.htm).

Gog et Magog

Avant l'arrivée du Messie, Israël subira l'épreuve de Gog et Magog. Sur le plan numérique, l'expression "Gog vé Magog" a la valeur 70 selon la numération hébraïque, appelée "guematria", soit le nombre des nations en termes bibliques.

La valeur numérique de Gog est 12, équivalent au mot "au bord du précipice" (gédah) et Magog vaut 52, équivalent à la perversité (zimah), la calomnie (lizah) et la bête (béhémah). Israël règle ses comptes avec les nations païennes.

Sur le plan de la sémiologie, Gog suggère un mouvement vers soi-même: la lettre "ghimel" a le sens de mouvement et le doublet "g/w" est un mouvement vers l'intérieur. "Gog mégog", le gog venant du gog, fait penser à un clonage sans différenciation.

De plus, "mag" de magog est lié à la magie ou à l'image, en hébreu comme en français, notions qui s'opposent farouchement au divin monothéiste.

"Gog de Magog" est un monde irrationnel, autarcique et totalitaire qui regarde son nombril et qui se reproduit à l'identique.

Dans la vision d'Ezéchiel, Gog est un prince qui gouverne "meshekh vé toubal", c'est à dire "qui vient de l'épaisseur et de la confusion". Il faut rappeler ici les combats messianiques liés à Gog et Magog. Il s'agit en fait du passage entre l'Arbre de Vie et l'Autre Côté (le Mal et la Mort), passage ou gué appelé "vallée des passants ou des Hébreux". L'expression en hébreu "guey hai'vrim" a comme valeur numérique 340, équivalente aussi bien à "shem", le nom divin, qu'à "sham", là-bas, l'Autre Côté. Cette traversée continuelle est une recherche de l'unité du Nom et elle passe par une lutte incessante contre l'Autre Côté, (le Mal et la Mort) pour le connaître, le maîtriser et mieux le combattre. Quand l'Autre Côté, sera vaincu, il disparaîtra et on n'aura plus besoin de "traverser". On est arrivé alors à la fin des temps matériels et au début d'une ère spirituelle.

Relations avec la société contemporaine

Le développement de l'Internet et des réseaux sociaux a permis une plus grande diffusion de la Connaissance, facteur qui accélère la venue des temps messianiques. Mais d'un autre côté les tentacules du Mal s'y sont engouffrées, la violence et la terreur, la corruption, l'inversion des valeurs, la pensée unique et autarcique, le "prêt à penser", la valorisation de la mort, l'usurpation et la spoliation ... mais aussi la calomnie et la désinformation au niveau des Medias.

Le sort d'une société qui n'a pas les ressorts pour s'opposer à des vagues invasives répétées est le déclin, avec le réflexe millénaire de rechercher un bouc émissaire, souvent le même, le Juif.

Comment cette société pourra-t-elle sortir du gouffre où elle semble se précipiter ? Certains parlent déjà d'une 3ème Guerre mondiale. Mais si un homme, sortant de l'ordinaire et ayant le courage et les moyens de nous aider, soit à faire l'économie d'une guerre, soit à la gagner, apparaissait soudain sur l'échiquier mondial, un homme providentiel, un Messie issu de Joseph, un Zorro…

Certains l'ont déjà vu arriver, mais ils ont été déçus, d'autres l'annoncent périodiquement, mais la plupart ne voient rien venir... Pourtant, il pourrait être déjà à notre porte.

Car il faut toujours espérer.

Note

- Lors du premier exposé lu dans sa campagne présidentielle, le candidat républicain Donald Trump a défini quelques lignes de sa politique étrangère, lors d'une réunion à l'Hôtel Mayflower à Washington, le 27/4/16. Des extraits:

"Le président Obama n'a pas été un ami d'Israël… Il a éprouvé à l'égard de l'Iran un amour tendre, l'a dorloté et promu comme la plus grande puissance du Moyen Orient, au détriment d'Israël, de nos autres alliés dans la région, et surtout, des Etats-Unis… Israël est notre grand ami et une vraie démocratie au Moyen Orient, pays qui a été rembarré et critiqué par une administration qui manque de clarté morale… Or ce pays est une force pour la Justice et la Paix…

Obama a négocié un accord désastreux avec l'Iran, puis il a constaté aussitôt que l'Iran ne le respectait pas, avant même que l'encre ne sèche sur le papier… Quand on négocie il faut savoir quitter la table et cet accord, le pire jamais signé par les Etats-Unis, est le résultat de l'attitude faible de vouloir s'y accrocher à tout prix. On ne peut pas gagner quand l'adversaire vous voit accroché à la table… Par ailleurs, nos amis ont besoin de savoir que les accords que nous avons signé avec eux tiendront… Obama a soutenu en Egypte l'éviction d'un régime ami des Etats-Unis, qui a signé avec Israël un traité de paix qui dure, et a favorisé la venue au pouvoir d'un régime des Frères Musulmans.

Du fait de leurs interventions erronées, l'héritage laissé par l'administration Obama/Clinton au Moyen Orient sera la faiblesse, la confusion et le désarroi ! Nous avons créé un Moyen Orient plus instable et plus chaotique que jamais… Nous avons laissé les Chrétiens à leur sort, persécutés et massacrés. Nos actions en Irak, en Libye et en Syrie ont aidé à créer l'état islamique. Nous sommes en guerre contre l'Islam radical, mais le président Obama ne prononce même pas le nom de l'ennemi… De même que Mme Clinton… Nous avons besoin d'un plan à long terme pour nous débarrasser de cet islam radical et arrêter son expansion et cela doit être l'objectif majeur de notre politique étrangère. Il faut mettre en œuvre aussi bien des moyens militaires que des moyens philosophiques, comme notre longue lutte lors de la Guerre froide… Nos objectifs au Moyen Orient sont de défaire les terroristes et promouvoir la stabilité, sans un changement radical. Nous devons savoir discerner qui sont nos ennemis et être clairvoyants… J'ai un message simple pour l'Etat islamique: ses jours sont comptés. Je ne lui dirais pas quand, ni comment, car nous serons imprévisibles, mais il disparaîtra, et bientôt…"

 

© www.nuitdorient.com par le groupe boaz,copyright autorisé sous réserve de mention du site

 

 

 

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web. 


PageRank service www.visual-pagerank.org/

 

Vers le Haut

 

Vers le Haut

 

© www.nuitdorient.com par le groupe boaz,copyright autorisé sous réserve de mention du site

 

 

Les étincelles de lumière venant de

Infos PPPPP

Tsedekinfo d'Israël

Archives gratuites

Fiches par sujet