Information sur des sujets sensibles

Information sur le Moyen- Orient

Les 50 derniers articles

site d'information sur l'obscurité qui a envahi l'Orient et site de recueil des étincelles éparses

nuitdorient.com

accueil -- nous écrire -- liens -- s'inscrire -- site


moyen orient info ------les 50 derniers articles

Tsedek-Info d'Israël n° 110 -- mars-avril 2015

Pot Pourri Politique sans Périodicité ni Priorité - n° 133- le 10/03/15

Le Président Egyptien Al Sissi a Compris l'Enjeu

Par Albert Soued, écrivain, http://soued.chez.com pour www.nuitdorient.com

13/03/15

Selon le père égyptien Henri Boulad (1), c'est aujourd'hui "l'heure de vérité" pour l'Islam. "Deux scénarios sont envisageables : ou bien un terrible affrontement à la Huntington avec l'Occident et le reste du monde… ou bien un effondrement et une implosion, …"

En fait, l'effondrement de l'empire ottoman a eu lieu il y a un siècle. L'Islam se trouvait déjà à un point bas et, de ce fait le califat, représenté par la Turquie, a disparu après la 1ère Guerre mondiale. Les velléités de rétablissement d'une nation juive au Moyen Orient, la création d'un état laïc en Turquie, ont poussé certains Musulmans à se ressaisir et à utiliser les 3 moyens de rétorsion à leur disposition:

- le Jihad, à travers la création en 1928 de la Confrérie des Frères Musulmans dont l'objectif dès le départ était clairement défini par son fondateur, Hassan el Banna. "Notre seul objectif, c'est Allah, notre constitution, c'est le Coran, notre chef, c'est le Prophète, notre moyen est la lutte et la mort pour Allah est la plus haute de nos aspirations"

- venant de découvrit du pétrole dans la péninsule arabique, les états arabes l'ont utilisé pour s'enrichir et pour imposer à l'Occident leur point de vue politique dans la région, vu les formidables besoins naissants de l'industrie et des moyens de transport occidentaux.

- la propagande et la réécriture de l'histoire, selon le point de vue islamique.

Le Jihad par la terreur a toujours existé sporadiquement avec la Confrérie et l'Iran des ayatollahs, mais il n'a véritablement pris son essor qu'avec al Qaeda, après le 11/9 et la destruction des tours de Manhattan. Il s'est renforcé avec la création de l'état Islamique qui se développe grâce aux moyens modernes de communication qu'il semble bien maîtriser, ainsi qu'aux conversions d'Occidentaux à l'Islam.

Les territoires acquis par des groupes faisant allégeance à l'Etat islamique augmentent en permanence par les razzias de la terreur et l'application des méthodes ancestrales de l'Islam. Menée uniquement par les airs, l'offensive de la Coalition Occident/pays arabes du Golfe-Jordanie contre les jihadistes du nouvel Etat islamique n'est pas aujourd'hui concluante et risque d'islamiser encore plus la région. La méthode utilisée par le général "Petraeus", il y a une dizaine d'années en Irak, semble la plus payante. Elle consiste à engager des commandos sur le terrain, tout en négociant l'allégeance des tribus locales, en les aidant selon leurs besoins, et en leur apportant la paix et la tranquillité.

Le Jihad iranien est différent: il consiste à créer des groupes et des milices intermédiaires shiites, dans divers pays arabes, qui acquièrent une majorité politique, en sapant les bases du pouvoir existant. En Occident et dans le tiers monde, l'Iran recrute également des cellules dormantes shiites qui interviennent sur commande. Les négociations avec les ayatollahs ont leurs limites, le désir inébranlable d'hégémonie de l'Iran, à travers l'arme nucléaire. L'attitude conciliante et peu exigeante du président Obama ne facilite pas la résolution du jihad iranien, et l'encouragerait plutôt.

Le pétrole et le gaz ont permis à certains états de la péninsule et à l'Iran de devenir des états modernes pouvant maîtriser les techniques occidentales, et même pour l'Iran d'importer les connaissances nucléaires. Au delà de cette adaptation, la richesse a permis à des états comme l'Arabie et le Qatar d'investir massivement en Occident et d'influencer les politiques de divers pays. Le lobby arabe aux Etats-Unis est particulièrement efficace.

Mais les Etats-Unis viennent de lever les restrictions sur les exportations de pétrole et ils ont commencé à exporter leur pétrole dans le monde. Grâce à la technologie du schiste bitumineux, ils sont déjà parmi les plus grands fournisseurs de pétrole, plus importants que l'Arabie Saoudite. Ils vont produire déjà 12 M barils/j et exporter 1M barils/j, avec des besoins mondiaux qui stagnent autour de 90 M barils/j. Avec cette nouvelle concurrence, et le développement des énergies alternatives, les prix du pétrole baissent et les pays du Moyen Orient dont l'économie n'est pas diversifiée auront beaucoup moins d'influence politico-économique, et seront sur le déclin dans les prochaines décennies.

La propagande arabe a commencé très tôt au niveau des Affaires Etrangères de pays importants, comme les Etats-Unis (Département d'Etat), la Grande Bretagne (Foreign Office) et la France (Quai d'Orsay). L'utilisation des moyens modernes de communication a permis à un petit Etat comme le Qatar de diffuser dans le monde entier en continu une chaine de télévision en plusieurs langues et d'acheter des espaces où les écrans déversent sans arrêt la doctrine islamique du jihad. Mais le déversement incessant de mensonges grossiers et d'affirmations nauséabondes pour réécrire l'histoire, selon le modèle islamiste, a ses limites. On ne peut pas éternellement tromper le monde, bien que cela ne soit pas interdit en Islam. La vérité finit toujours par prévaloir dans le temps.

Alors quelle solution proposer pour la survie de l'Islam ?

Pour le père Boulad, il n'y a pas d'issue: "Entre l'islam mecquois, considéré comme spirituel et mystique, ouvert et tolérant… et l'islam médinois radical fanatique et conquérant, le choix a été fait il y a plus de mille ans. Et ce choix semble malheureusement irréversible. Lorsque l'intellectuel soudanais, Cheikh Mahmoud Taha, a suggéré, il y a plus de vingt ans, un retour à l'Islam mecquois des origines, il a été pendu sur la place publique en plein centre de Khartoum".

Le 28/12/14 à l'Université d'al Azhar du Caire, antre de la théologie musulmane, devant tous les ulémas, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi a expliqué, dans un discours historique et courageux, la nécessité urgente de réformer l'Islam, à travers une véritable révolution religieuse. Ila notamment dit qu'il était totalement déraisonnable qu'un milliard de Musulmans aspirent à conquérir et à soumettre 6 milliards d'êtres humains non musulmans. Deux mois plus tard, le Grand imam de la même université, Sheikh Dr. Ahmed al-Tayyeb, a insisté sur le même thème dans un discours aussi courageux, demandant la réforme profonde de l'Islam et de son enseignement, et la condamnation des excès et des extrémismes.

Le contenu des 2 discours mène directement à bannir le Coran de Médine, au profit du Coran de la Mecque, excluant tout jihad.

On espère que ces 2 appels sonneront au cœur et à l'esprit de nombreux Musulmans à travers le monde et que l'Islam ne subira pas ce qu'a prédit le père Boulad: "l'Islam est dans l'impasse la plus totale et son apparente vitalité aujourd'hui pourrait bien ne représenter que les derniers soubresauts d'un moribond".

Note

(1) Père Henri Boulad, prêtre jésuite d'Alexandrie, d'origine syrienne de rite grec-catholique, professeur de théologie.

 

 

 

© www.nuitdorient.com par le groupe boaz,copyright autorisé sous réserve de mention du site

 

 

 

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web. 


PageRank service www.visual-pagerank.org/

Vers le Haut

 

Vers le Haut

 

© www.nuitdorient.com par le groupe boaz,copyright autorisé sous réserve de mention du site

 

 

Les étincelles de lumière venant de

Infos PPPPP

Tsedekinfo d'Israël

Archives gratuites

Fiches par sujet